Programme de la semaine

Programme de la semaine
  • Lun 03.10
  • Mar 04.10
  • Mer 05.10
  • Jeu 06.10
  • Ven 07.10
  • 13:00
  • L’Envolée - Bulletin d’info des prisons
  • 14:30
  • Spéciale ~ Speakerine de l'Univers
  • 18:00
  • Le Dogue
  • 19:00
  • Inspiration du silence
  • 19:30
  • Coffee Lake Refresh
  • 20:30
  • Malaise Voyageur
  • 13:00
  • Ouïedire
  • 14:00
  • Le Secret
  • 15:00
  • Spéciale ~ Friends Like Us
  • 16:00
  • La Lutte Musicale
  • 17:00
  • Claire Dance
  • 18:00
  • Le Grand Passage
  • 19:00
  • Coquillettes & Crustacés
  • 20:00
  • Marie La Nuit
  • 21:00
  • Radio Maintenant
  • 13:00
  • La gamme des affects
  • 15:00
  • Tropico Show
  • 16:00
  • Spéciale ~ Tropico Show
  • 17:00
  • Carte Blanche à Thibault Prévost & Tite
  • 19:00
  • Libre Service
  • 21:00
  • Speakerine de l'Univers
  • 22:00
  • Cargo de Nuit
  • 13:00
  • ZhUOZ S.Telecom
  • 14:00
  • L'actu des oublié.e.s
  • 15:00
  • Friends Like Us w/ Bad News From Cosmos
  • 16:00
  • Temple Waves
  • 17:00
  • Concha 3000
  • 18:00
  • Spéciale ∞ Rorschach Test
  • 13:00
  • Sieste Ambient
  • 15:00
  • Thunder Speaks
  • 16:00
  • C'était Mieux Demain
  • 17:00
  • Mechanical Heaven
  • 18:00
  • Spéciale ~ ZhUOZ S.Telecom
Pas d'émission programmée.
Pas d'émission programmée.
Portrait - Antoine Mollet, procédure pas si classique
Publié par La rédaction le 04.17.22

Vendredi 15 et samedi 16 avril, Antoine Mollet aka Procédure Classique participe à la 25ème édition du festival Panoramas qui prend place à Morlaix, au nord du Finistère. À cette occasion, il revêt plusieurs casquettes : DJ de 18h à 19h, puis journaliste de 19h à 21h, où il interviewe Deena Abtelmouhad et Acid Arab. Le tout, diffusé en direct sur Station Station les 15 et 16 avril de 18h à 21h30. Pour l’occasion, on s’est entretenu avec Antoine sur son rapport à la radio et la musique.

Depuis toujours, les ficelles du monde de la musique intriguent Antoine. Aujourd’hui DJ et producteur de l’émission God saw I was a doG diffusée un jeudi par mois à 16h sur Station Station, la musique électronique n’était a priori pas vouée à devenir son style de prédilection. En effet, au lycée, il écoutait beaucoup de pop-rock et ne fréquentait pas de festivals électroniques. En 2014, il se rend pour la première fois au festival Panoramas qui souffle alors sa 17ème bougie : c’est pour lui une révélation quand il découvre la performance de Rone sous un petit chapiteau. 

« Le live de Rone m’a vraiment beaucoup touché. J’étais pas parti pour être dans la musique mais ça m’a donné envie de participer à des spectacles, de comprendre les ficelles du métier. »

Bénévole pour des concerts et des free-party, la matière riche de la musique électronique touche Antoine à tel point qu’il décide de se pencher sur le métier de conseiller musical. Il prend alors goût à aiguiller les directeur·ices dans leurs choix de programmation ou d’interprètes, mais surtout pour le sound design et les textures sonores. Plus précisément, aux rapports qu’entretiennent l’image et la musique.

« Un grincement de porte, des bruits de pas, toutes ces sonorités qui font que quand tu les entends tu sais que la personne marche avec des chaussures plates sur le béton, tu les vois faire. »

Grâce à ce métier, il commence à s'intéresser à l'histoire de la musique, aux artistes, et notamment à créer une cohérence entre la musique, ses acteur·ices et ses artistes, tous pays confondus. Antoine devient notamment conseiller musical de l’exposition AlUla à L’Institut du Monde Arabe (IMA) qui ouvre ses portes en octobre 2019. Celle-ci met en lumière la région d’AlUla en Arabie Saoudite, ses trois oasis et les vestiges qui les composent : Antoine se charge de sonoriser . Cette expérience pique tellement la curiosité d’Antoine qu’il décide de l’alimenter à travers sa première émission de radio : God saw I was a doG. 


GSIWAD est une sonorisation de musiques actuelles et traditionnelles, enrichie de multiples cultures. Le monde arabe fait par exemple l'objet d'une nouvelle série : frontières incandescentes. La question qui alimente l’émission et la créativité d’Antoine est la suivante : notre monde occidental est-il vraiment si moderne ?

Depuis le premier épisode diffusé le 14 mai 2020 sur Station Station, il invite de plus en plus d’artistes, notamment Ronan de Radio U, à Brest. C’est ainsi qu'il s'est retrouvé sur le plateau d'Astropolis en juillet 2021, où il réalise ses toutes premières interviews. 

« Le premier groupe que j'ai interviewé, c’était Nze Nze. J’étais trop content parce que j'avais adoré leur live sous un dôme avec un son à 360°. Je n'ai jamais fait de formation journalistique mais ça s’est super bien passé ! »

Les interviews se font naturellement, à la Passerelle à Brest : l'équipe dont il fait partie reçoit les artistes alors que se déroule un live d’ambient, le tout diffusé sur Radio U et Station Station. Cet exercice est pourtant impressionnant pour Antoine, qui se donne l'exigence de retranscrire la passion et l’investissement des artistes à travers ses questions.

Crédits : la Passerelle

« Ce n'est pas évident de parler de sujets que je découvre devant des artistes qui donnent leur vie à faire entendre ce qu'ils défendent. Il faut trouver un fil rouge, le juste équilibre, mais c’est justement ça qui est passionnant. »

La radio est un choix qui s'est imposé à lui comme une évidence. Antoine la considère comme un compagnon de vie, de voyage. C’est aussi ce qui lui permet d'explorer ses questionnements sur les musiques expérimentales du Moyen-Orient. Ainsi, quand Panoramas a réitéré son invitation pour avril 2022, Antoine est ravi : c’est l’occasion pour lui d’interviewer Acid Arab et Deena Abdelwahed


À l’avenir, il aimerait se pencher sur les paysages sonores de l’Asie, plus particulièrement la Chine, mais aussi la Russie et les États-Unis qui développent beaucoup le sound design. Antoine s'intéresse à la manière dont les artistes restent à l'écoute de leur monde et de leur environnement, comment ils les observent. D’un point de vue technique, c’est aussi un moyen de comprendre comment ces derniers s'approprient les outils musicaux -micros, instruments traditionnels, musique assistée par ordinateur, par exemple. En d'autres termes, Antoine aime puiser son inspiration dans diverses sources, en cherchant à questionner les frontières dont il estime que le monde occidental ne cherche plus à dépasser.  

Crédits : Antoine Mollet

Écoutez Antoine en direct du festival Panoramas ici : http://stationstation.fr

Ses productions sur soundcloud ici : https://soundcloud.com/procedure-classique

Ses épisodes de God saw I was a doG là : http://stationstation.fr/god-saw-i-was-a-dog/