De la veille au sommeil, du coeur de la fête aux plis de la couette, de la gueule de bois au réveil de bon pied, nos nuits changent. L’occasion d’une promenade un brin pédante, lacunaire, en fragments, imaginée en fin de nuit blanche, en compagnie de quelques un.e.s qui ont posé sur le creux des jours mots et idées. lire la suite
Le festival Magnétique Nord célèbre le solstice d’hiver et ses journées qui réduisent. Sur l’invitation du Collectif MU, le duo de plasticien Trapier Duporté imaginent pour Magnétique Nord “16h du matin”, une sculpture sonore explorant l’after party et les nuits qui n’en finissent plus de finir. lire la suite