Ressource Obscurité

Ressource Obscurité, méta-media accueilli par Station Station, est l'organe de recherche du collectif 16AM. Afin d'explorer les potentiels de la fête comme médium artistique, le collectif 16 heures du matin mène en parallèle de ses expérimentations formelles un travail de recherche au long cours sur les les liens et frictions entre la création plastique et l'univers festif. Ce travail de recherche se nourrit des contributions individuelles et collectives de ses membres, disséminées à travers formats, médias, podcasts et évènements, et toutes recensées sur Station Station.


Portraits et entretiens des créateurs émergents qui font de la fête un motif ou une modalité, analyse du festif contemporain, celui qu'arpentent chaque weekend, voire davantage, les habitué.es et néophytes de la de la Station - Gare des Mines et consorts, exploration historiques des grandes expériences ayant mêlé les deux champs et marqué l'histoire de l'art : Ressource Obscurité se veut une synthèse, non exhaustive mais riche, de recherches dont la parution est exclusive à Station Station, ou préalable sur d'autres médias partenaires de ses membres (Trax, Tsugi, Manifesto XXI, Mouvement, Jeunes Critiques d'Art, AOC, Beaux-Arts Magazine, Poptronics, Vice France...).


Sont membres du collectif 16AM : Samuel Belfond, critique & auteur - Elodie Bernard, commissaire d'exposition - Clément Douala, auteur - Théo Duporté, artiste plasticien - Aurélie Faure, commissaire d'exposition - Cha Gonzalez, autrice photographe - Arnaud Idelon, critique & auteur - Paul Souviron, artiste plasticien - Camille Trapier, artiste plasticien.

Publications sur Station Station

Photo : Wendy Keriven
La Philharmonie s'offre une cure de jouvence en confiant ses clés à Jean-Yves Leloup, journaliste et curateur qui a entrepris, avec Laurent Garnier à la bande-son et 1024 Architecture à la scénographie, de voyager dans l’histoire des musiques électroniques de 1901 à aujourd’hui. lire la suite
Le festival Magnétique Nord célèbre le solstice d’hiver et ses journées qui réduisent. Sur l’invitation du Collectif MU, le duo de plasticien Trapier Duporté imaginent pour Magnétique Nord “16h du matin”, une sculpture sonore explorant l’after party et les nuits qui n’en finissent plus de finir. lire la suite
De la veille au sommeil, du coeur de la fête aux plis de la couette, de la gueule de bois au réveil de bon pied, nos nuits changent. L’occasion d’une promenade un brin pédante, lacunaire, en fragments, imaginée en fin de nuit blanche, en compagnie de quelques un.e.s qui ont posé sur le creux des jours mots et idées. lire la suite

En podcast

Sur d'autres médias...