De la veille au sommeil, du coeur de la fête aux plis de la couette, de la gueule de bois au réveil de bon pied, nos nuits changent. L’occasion d’une promenade un brin pédante, lacunaire, en fragments, imaginée en fin de nuit blanche, en compagnie de quelques un.e.s qui ont posé sur le creux des jours mots et idées. lire la suite