Photo © Juliette Gamblin

Après la sortie de leur second album 4am chez Born Bad en décembre dernier, Bryan’s Magic Tears enregistre une performance live à La Station – Gare des Mines.

photo : Juliette Gamblin

Réunis autour de Benjamin Dupont (Dame Blanche), les membres de Bryan’s Magic Tears n’en finissent pas d’enthousiasmer la scène indépendante française. Benjamin au chant, Lauriane à la basse, Paul à la batterie, Raphaël et Mehdi à la guitare, tous ont déjà fait leurs armes au sein de leurs formations respectives (La Secte Du Futur, Eric Haaris, Marietta). Après le très remarqué « Small Dick Fucks Cheerios« , paru sur une compilation éditée par XVIII records et un album sur ce dernier en 2016 (le sobrement intitulé « Bryan’s Magic Tears« ), les cinq compères reviennent deux ans après avec 4am, signé cette fois-ci chez Born Bad après une rencontre avec son patron Jean-Baptiste Guillot au festival Villette Sonique et une signature express.

Une nouvelle odyssée contemplative donc, soutenue par une avalanche de fuzz et une effronterie toute adolescente. Enregistré à Rouen avec l’aide d’Arno Van Colen de Steeple Remove, le disque se veut plus maîtrisé, rêveur, trépidant. Surtout, il accentue la place accordée à la Mélodie avec un grand M, calomniée pourtant, vilipendée au profit d’une supposée authenticité de la rugosité et de la sécheresse harmonique… S’il faut encore tenter d’apposer des termes sur cette attrayante hybridation : dream pop idéaliste, garage lo-fi un brin morose (sur “Sweet Jesus” notamment où la musique se fait plus répétitive, véhémente), parfois embué d’un regain de shoegaze sans jamais tomber dans la sempiternelle nostalgie des 90’s (“Ghetto Blaster”, qui fera obligeamment dodeliner de la tête et provoquera en un tour de riff un sourire béat aux coins de vos lèvres).

Avant de poursuivre leur tournée à la Lune des Pirates à Amiens en compagnie du Villejuif Underground (autre résident de La Station – Gare des Mines avec lesquels ils partagent en substance les clés, un local de répet’ et un son caractéristique), les parisiens de Bryan’s Magic Tears ont enregistré une performance live en vidéo dans les locaux de La Station, réalisée par Juliette Gamblin et Baptiste Cataudella pour cette première édition de Station Live.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonus, interview des Bryan’s menée par Anne Cécile De Vellis de sur le toit de La Station – Gare des Mines :

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
Station Live : Holiday Inn